Rémi

Hypokhâgne

Accueil » Témoignages » Rémi

Après mon bac S, je n’étais pas assez organisé pour aller à l’université et j’avais besoin d’un accompagnement méthodologique. Je voulais aussi changer de filière. Je n’avais pas d’idées arrêtées sur le lieu où faire la prépa mais le calme de la prépa littéraire que j’avais visitée à Saint-Brieuc a sans doute motivé mon choix.

J’ai découvert que la prépa est un lieu d’entraide et où l’on s’entend bien, ce qui ne correspond absolument pas à l’idée que je m’en faisais (un repaire de surdoués peu ouverts au monde extérieur). L’ambiance entre étudiants est très bonne et j’ai même trouvé des personnes qui sont parmi les plus intéressantes que j’aie jamais rencontrées. L’ambiance avec les enseignants est très bonne et très humaine.
Entrant en deuxième année, je prévois de poursuivre des études de journalisme par le biais des IEP ou du CELSA (Ecole des Hautes Études en Sciences de l’Information et de la Communication). Les différentes rencontres avec les anciens étudiants, les forums et les portes ouvertes m’ont permis d’arrêter de considérer le fait d’accéder à l’ENS comme étant impossible…

L’expérience qui m’a le plus marqué est le voyage à Berlin : une semaine avec toute la classe en plein centre de la ville fut un grand moment ! La prépa m’a permis de gagner en assurance et m’a fait découvrir un milieu inattendu et pas comme je l’imaginais.

Oui Non