Valentine Avenet

MPSI-PSI

Accueil » Témoignages » Valentine Avenet

 

Je m’appelle Valentine et j’ai passé trois années en CPGE scientifique au lycée Rabelais (MPSI/PSI/PSI).
En septembre, j’ai intégré l’ENSE3 à Grenoble, mon objectif ces deux dernières années, la preuve que petite prépa ne signifie pas petite école.

Rennaise pendant mes années lycée, je voulais intégrer une prépa réputée sur place. Malgré un bon dossier, je n’ai pas été acceptée et à l’époque, j’avoue avoir été un peu déçue d’être prise à Saint-Brieuc. Avec le recul, je me félicite au contraire de n’avoir pas eu un dossier « assez bon ».

Une prépa, c’est vrai, c’est pas facile et c’est stressant, donc autant la faire dans les meilleures conditions : des profs dispos, une ambiance chouette et un environnement propice.

J’ai eu la chance de rencontrer des enseignants passionnés par leur discipline, et réellement désireux de la transmettre. Ils ont su se rendre très disponibles et c’est ce qui m’a particulièrement plu en prépa. Il m’est arrivée plusieurs fois de bloquer sur un DM et d’envoyer un mail tard le soir à mon prof, et d’avoir une réponse dans l’heure ou au petit matin.

Par ailleurs, l’avantage d’être dans une petite prépa exclut l’esprit de compet’ propre aux prépas un peu plus prestigieuses. C’est plutôt dans un climat d’entraide que j’ai évolué pendant ces trois années et s’il y avait parfois un peu de compétition entre nous, c’était toujours pour se tirer vers le haut et jamais humiliant.

La renommée d’une prépa ne devrait pas être fonction du prestige des écoles intégrées par ses étudiants (parce que c’est facile d’avoir de bonnes stats quand on ne sélectionne que des élèves excellents), mais de l’énergie et de l’implication des professeurs pour faire en sorte que chaque étudiant, quelque soit son bagage à la sortie du lycée, puisse intégrer une école d’ingénieur à l’issue de ses deux années de classes préparatoires.

Aujourd’hui, je profite de la vie étudiante grenobloise, je m’éclate dans mon école et surtout je suis fière d’avoir été jusqu’au bout et reconnaissante envers ceux qui ont cru en moi et m’ont encouragée.