Matis Granger

Bac STI2D CPGE TSI

Accueil » Témoignages » Matis Granger

Matis

Pour quelles raisons avez vous choisi de venir en Prépa ?

La prépa a été pour moi une opportunité de valoriser mes compétences, et d’exploiter pleinement mes capacités en acquérant des méthodes de travail adaptées à un cursus d’ingénieur. Ce qui m’a vraiment poussé à franchir le pas, c’est l’aspect Challenge personnel de ce type de cursus. La prépa est réputée pour être physiquement et psychologiquement dure, et sortant de STI2D, c’est un véritable défi qui nous est proposé.

A Saint-Brieuc en particulier ?

Premièrement, car dans notre cas, le lycée Chaptal est la seule prépa TSI de Bretagne (ce n’est pas comme si on nous avait forcé la main…Non, plus sérieusement, comme l’a si bien chanté Édith Piaf, je ne regrette rien ! Venir au lycée Chaptal était de loin la meilleure chose qu’il pouvait m’arriver en matière d’orientation! !). Mais c’est surtout grâce à la chance que j’ai eu à l’époque d’avoir dans mon lycée un professeur de Chaptal qui a su me conseiller et m’informer sur le détail du programme de première année, qui m’a tout de suite interpellé, et surtout intéressé.

La Prépa : une compétition sans pitié !

Faux !

Est-ce votre vécu ?

L’esprit de compétition est un des plus grands (et des pires ?) à-priori de la prépa. Si c’était vrai dans le temps, ça ne l’est plus maintenant.

Cela correspond-il à l’image de la prépa que vous aviez lorsque vous étiez lycéen ?

Étant lycéen, je n’avais jamais entendu parler de la prépa. Je ne connaissais personne ayant fait prépa, tant dans ma famille que dans mes relations, avant d’en entendre parler en Terminale.

Pouvez-vous décrire l’ambiance entre étudiants ?

L’ambiance est plutôt détendue. Surtout entre internes. La proximité avec les autres étudiants est très importante dans ce cursus. Si quelqu’un est en difficulté, il n’hésite pas à aller voir les autres dans la chambre d’à côté, qui lui ré-expliquent alors volontiers. C’est très agréable comme ambiance de travail, surtout pour le moral ! Personne n’est laissé de côté. La classe forme un vrai groupe à part entière, très
soudé.

Et les relations avec vos enseignants ?

Contrairement à la Première et la Terminale, les enseignants sont plus proches de nous. Cela leur permet de cibler qui aura besoin de soutien dès le début d’année et d’évaluer les capacités de chacun, afin d’adapter les heures de TD/TP pour qu’elles soient bénéfiques à la totalité de la promo.

Comment se construit votre projet de poursuite d’études ?
Et votre projet professionnel ?

Pour mes études, je prévois de poursuivre dans une école sur dossier. Cela dit, je compte tout de même aller aux concours, pour voir jusqu’où mes capacités peuvent me permettre d’aller. Je n’ai pas de certitudes concernant mon projet professionnel. Je suis intéressé par presque tous les domaines, bien qu’ayant une petite préférence pour les matières plutôt généralistes. Je ne souhaiterai me spécialiser dans un domaine que le plus tard possible !

Dans quelle mesure les enseignants, le forum des anciens, les conférences vous ont-ils permis d’affiner votre projet ?

Cela m’a permit de découvrir ce qu’était réellement le métier d’ingénieur au quotidien, et de me projeter peut être un peu plus dans ce que je voudrais faire plus tard.

La prépa hors les murs : conférences, voyage, ciné culture ou théâtre…

Je trouve l’idée des conférences, des voyages ou du ciné culture très pertinente. Cela permet de développer notre culture, avec des thèmes et des sujets en rapport avec le programme. Et puis, cela permet aussi de souffler un peu du rythme des cours et de passer un agréable moment entre collègues de prépa !

Décrivez une expérience qui vous aura marqué.

La première semaine, lors de la journée d’intégration, lorsque nous avons appris à tous nous connaitre au-delà des cours, à travers les activités proposées. L’atmosphère était détendue, le cadre était neutre (plage de St-Brieuc). Tout était propice pour bien débuter l’année !

En quoi la prépa vous a-t-elle change ?

La prépa m’a ouvert les yeux sur qui j’étais réellement, sur mes capacités, et surtout sur ma concentration et ma méthode de travail. En sortant de STI2D, on n’a pas l’impression d’avoir vu aussi peu de choses par rapport aux séries scientifiques,mais déjà à la fin de l’année de sup’, on se rend compte qu’on est passé à côté de pleins de notions essentielles !

En un mot, comment qualifieriez vous votre expérience de la prépa ?

Le Challenge personnel. Bon je reconnais que ça fait deux mots, mais c’est justifié : ils sont tous les deux très significatifs. En prépa, on n’a qu’une chose en tête : toujours repousser encore plus ses propres limites, améliorer sa méthode de travail et exploiter ses capacités au maximum. Je crois que je n’aurais jamais autant souhaité “Bon courage” à quelqu’un dans ma vie que pendant ces deux années !

Oui Non